ARACHNOPHOBIE

ARACHNOPHOBIE

Définition
La peur des araignées, plus précisément des arachnides (scorpions, acariens…).
C’est une des phobies la plus répandue qui touche près de 50% des femmes et 15% des hommes. C’est une phobie spécifique de la Zoophobie (peur des animaux en général).

Situation
Le sujet est pris de panique à la simple vision physique d’une araignée, il n’est pas envisageable de toucher ou s’approcher de l’animal.
Au contact de l’élément Phobogène, le sujet prends la fuite, change de pièce ou de lieu même si dans quelques rare cas il reste figer sur place. Si une tierce personne amicale est présente il demande de tuer la bête pour mettre fin à sa panique.
Dans les cas les plus intenses, une simple image peut suffire à déclencher le mal être du sujet.
En général, le sujet à peur de la représentation hostile de l’araignée: pattes velues, regard noir, sa façon de se déplacer. La peur que l’araignée rentre sous les vêtements et entre en contact avec la peau pour se loger dans les orifices naturels que la bouche le nez les oreilles et les yeux (similitude avec la phobie des fourmis myrmécophobie).
Plus la taille et la densité de l’araignée est importante plus la charge émotive est élevée, cependant l’arachnophobes à une peur panique de l’araignée quelque soit sa taille.

Origine
Inné: Certains chercheurs pensent que cette phobie est liée à notre période préhistorique durant laquelle cet animal était une menace pour notre vie, mais d’autres animaux sont beaucoup plus dangereux aujourd’hui.
Traumatique: Une morsure douloureuse dans le passé.
Culturelle: des images d’horreur à la télévision, une mère arachnophobe.

Conduite d’évitement
Le sujet évite les lieux propices aux araignées comme les caves ou grenier, les lieux anciens comme les vielles maisons avec des toiles d’araignées, il n’ouvre pas de livre poussiéreux
En position statique (assis), il s’éloigne des coins de pièce et à tendance à scruter le plafond pour être sûr qu’il n’y aura pas de bête au bout d’un fil qui descendra sur son visage.
Il fait le ménage uniquement avec des gants et un manche à balai pour créer une distance au cas d’un contact avec l’animal sorti de nulle part.
Dans la nature, il s’éloigne des arbres et des feuilles en été et évite les balades en foret.
Avant de dormir le sujet allume la lumière et vérifie le linge du lit.

Discours invalidant culpabilisant
« C’est pas la petite bête qui va manger la grande »
« Elle va pas te faire de mal »
« C’est bon pour l’appartement elle kidnappe les moustiques »

Je sais tout ça ! vous comprenez pas que j’ai juste une peur panique !

 A voir maintenant:
PROTOCOLE DE DESENSIBILISATION