LA DESENSIBILISATION SYSTEMATIQUE

Auteur:

Joseph Wope (1915 – 1997) est un psychiatre comportementaliste né en Afrique du Sud puis naturalisé américain, Il a été professeur en psychiatrie à la « Temple University Medical School » de Philadelphie en Pennsylvanie de 1965 à 1988. Il marque le début de la diffusion des Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC) avec la désensibilisation systématique qui aide à gérer les états anxieux et phobique en 1958.

Approche :

Joseph Wolpe utilise la thérapie comportementale et cognitive pour aider les sujets à vaincre leurs phobies en faisant disparaître graduellement la sensation physiologique du trouble de panique lors de la confrontation à l’objet ou la situation phobogène. C’est une méthode douce de désensibilisation.

Principe de la désensibilisation systématique :

Pour Joseph Wolpe, on ne peut produire 2 états antagonistes en même temps (marcher ou courir) de la même manière on ne peut être détendu et paniqué au même moment. On appelle cela l’Inhibition Antagoniste.

Le principe de la méthode est donc de « détendre » physiquement le sujet tout en l’exposant graduellement à des stimulis phobogènes de plus en plus importants. Le sujet étant détendu, il ne peut pas paniquer en même temps. Après plusieurs séances, le comportement du sujet est modifié par une habituation et une association de « détente » face à la situation anxiogène.

Quelle échelle graduelle ?

Wolpe utilise un « thermomètre d’anxiété » à l’exposition noté de 0 à 100, 0 étant une situation qui ne suscite aucune anxiété (Rester assis devant sa télévision) et 100 une situation qui déclenche un trouble panique maximal (Claustrophobe bloqué dans un ascenseur dans le noir seul). La méthode utilise également la notion graduelle d’accompagnement. Pour une même exposition, se confronter seul(e) est plus difficile (Thermomètre 70) qu’accompagné(e) d’une personne de confiance (Thermomètre 50).

De quelle façon se détendre ?

La désensibilisation systématique utilise la méthode de relaxation de Jacobson. C’est un exercice de relaxation musculaire progressive qui consiste à contracter intensivement un groupe musculaire pendant 10 secondes puis le relâcher 30 secondes. Une fois tous les groupes musculaires du corps détendu on note le niveau d’anxiété et on recommence si nécessaire pour atteindre le niveau de relaxation voulu. On met le corps en tension pour éliminer cette même tension.

Exemple de séance en vidéo de la méthode : Relaxation Jacobson

Une fois détendu le sujet est immédiatement exposé à la situation anxiogène.

De quelle façon s’exposer ?

La méthode utilise principalement la visualisation. Une fois le sujet détendu, on lui fait s’imaginer (par la visualisation) s’exposer à une situation qui pose problème seul puis accompagné, à plusieurs reprises et de façon graduelle tout en vérifiant sa détente corporelle. Le sujet doit toujours être détendu pendant la visualisation pour que son mental associe la situation problématique à la détente et créer l’Inhibition Réciproque (il est physiologiquement impossible de ressentir de l’angoisse ou de la peur si le sujet est relaxé). Chaque étape d’exposition est hiérarchisée par degré de d’anxiété, le sujet doit obligatoirement valider la situation pour passer au palier suivant.

Une fois la désensibilisation in imagino terminée le sujet peut s’exposer graduellement in vivo accompagné puis seul. L’exposition dans le réel doit s’effectuer dans la même hiérarchie que les exercices de visualisation.

Etude de cas :

Sophie à la peur de prendre l’autobus

1- Hiérarchisation de l’anxiété :

Ordre Situation Accompagnement Anxiété
01 Je me dirige vers la station de bus Accompagné(e) 10
02 J’attends le bus à la station Accompagné(e) 15
03 Je vois le bus arrivé au loin Accompagné(e) 20
04 Le bus ouvre ses portes Accompagné(e) 30
05 Je monte dans le bus Accompagné(e) 40
06 Il n’y a pas de monde dans le bus Accompagné(e) 40
07 Il y a du monde dans le bus Accompagné(e) 50
08 Les portes du bus se ferment Accompagné(e) 70
09 Le bus démarre Accompagné(e) 80
10 Je me dirige vers la station de bus Seul(e) 20
11 J’attends le bus à la station Seul(e) 25
12 Je vois le bus arrivé au loin Seul(e) 30
13 Le bus ouvre ses portes Seul(e) 40
14 Je monte dans le bus Seul(e) 50
15 Il n’y a pas de monde dans le bus Seul(e) 50
16 Il y a du monde dans le bus Seul(e) 60
17 Les portes du bus se ferment Seul(e) 80
18 Le bus démarre Seul(e) 95

2- Relaxation Jacobson Détente

Le Thérapeute détend physiologiquement Sophie par la technique de relaxation de Jacobson.

3- Visualisation / Exposition

Alors que Sophie est complètement détendu, le thérapeute lui montre à plusieurs reprises des photos de Bus.

Ensuite, il lui fait visualiser la première situation anxiogène (01 – Je me dirige vers la station de bus accompagnée de mon copain).

Il vérifie à nouveau la détente physique de Sophie sinon il repasse à l’étape 2 (relaxation Jacobson).

Si Sophie est détendu après la visualisation de la situation 01, ce palier est validé, il passe alors à la situation suivante (02- J’attends le bus à la station avec mon copain).

Ainsi de suite jusqu’au palier 18 ou Sophie se visualise seule dans le bus qui démarre en étant détendue.

Une fois que le thérapeute a le sentiment que Sophie est prête, elle peut s’exposer dans le même ordre in vivo.

Avis :

L’exposition par la visualisation mentale seule n’est pas efficace si elle n’est pas systématiquement accompagnée d’une exposition physique graduelle réelle (accompagnée du coach). Une attention majeure est apportée lors de l’exposition in vivo car un sujet mal exposé à ses peurs peut être traumatiser, c’est pourquoi il faut bien valider les paliers avant de passer à l’étape suivante.

En effet, certains sujets ont du mal à s’imaginer réellement une situation angoissante ou ne ressente pas suffisamment l’angoisse en visualisation. Il faut exposer et le plus précisément possible le sujet lors des visualisations pour être sûr de l’efficacité de la méthode. Nous disposons aujourd’hui d’outils techniques modernes de plus en plus intéressant pour cette pratique.

La désensibilisation systématique de Joseph Wolpe est le socle amélioré de 2 étapes clés de la méthode Theraphobia.

Sources:
Wikipedia
tccformation.com
phobie-dentaire.com
pseudo-sciences.org
carnets2psycho.net
psy-coach.fr
severinecherix.com
psy-comportementaliste.fr

Jonathan Assouline.

A voir également:

TER – LA THERAPIE EMOTIVO RATIONNELLE

CLASSIFICATION DES PHOBIES
DEFINITION DE LA PHOBIE